L’escalier de l’angoisse

Il était une fois un
individu dont l’esprit était divisé et perdu dans l’univers de
routine qui englobait sa vie. Routine ? Non, une limite
invisible et pourtant bien physique l’empêchant d’avancer dans le
sens de l’évolution qu’il se destinait. Alors qu’il écrivait ces
quelques lignes, une envie soudaine de tout casser vint lui caresser
le bout des nerfs. Dans un premier temps, attendrit par cette
délicate attention, ses pensées ne firent qu’un tour.

“Oui, et
après j’irai mieux”, pensa-t-il avant de doucement se rendre compte à
quel point cela eu été misérable de se réveiller, conscient
d’avoir volontairement pris l’escalier à contresens.

Alors qu’il laissait ce
sentiment encore frais de colère et d’impuissance face à sa propre
incapacité à réagir, et pire, à agir, le fil de ses pensées le
fit redescendre lui, et non son ignorance, sur la marche la plus
basse de son escalier.

Là il devrait comprendre,
apprendre, reprendre l’escalade vers le sommet qui semblait
s’éloigner au fur et à mesure qu’il y montait.

La première est toujours
la plus difficile ?
Après avoir compris qu’il fallait lever
le pied de sa mauvaise situation, l’escalier de l’angoisse se dissipe pour laisser place au sol plan des solutions multiples.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s