Une fille, une nuit, un lit, du sommeil

Je dormirai avec toi
Les yeux clos, la bouche ouverte
Une main sous ma joue, l’autre contre le drap

Avant, on discutera, toute la soirée
Doucement, on s’installera
Toi sur ton lit, moi sur ton ventre

J’attendrai de t’entendre somnoler pour moi même oser ronfler
De tout mon long, étalé, contre tes pieds froids et jambes repliées
Je veillerai à notre confort, comme l’on garde un trésor

Il fera chaud, et parfois froid

Il ne tiendra qu’à toi, de rêver de demain
Ma nuit, elle, sera pleine, bercée par ta présence
Je n’ai pas besoin de plus, si ce n’est une étreinte, et un coin d’édredon

Tu rigoleras, en t’éveillant, j’aurai bavé sur l’oreiller
Moi gêné, je sortirai, pour m’habiller. Puis souriant, reviendrai

Tendresse et fil d’or, de quoi broder sur la couverture de notre amitié
Je te remercierai, ton lit, le temps d’une nuit, de me l’avoir partagé

Pour la suite, je vais aviser
De toute façon on y est pas
Il faut d’abord que je te demande, encore
Que tu acceptes, peut être

Que j’oublie pas,
A demain
Dans de beau draps

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s