Dehors, chez moi

Danser le matin avant d’allumer le feu
Pour réchauffer son corps engourdis
Et se projeter un peu

Je lance un “Je t’aime”
Au monde, à la pleige
Qui dehors dégringole, dansante grisaille
Avec pour grand final, fondre sur les carreaux.

La cheminée est encore froide
Mon coeur, lui, est fourni en charbon
Qu’à cela ne tienne, j’en réchaufferai la maison

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s