Faces

J’ai pris des photos pour me souvenir, et voir à quoi ressemble mes masques. Voilà tout.

J’avais écris “Chocolat et raisin sec” que je vous invite à découvrir ou relire. Dedans, je parlais des différents masques que l’ont porte en tant qu’acteur de nos vie. Je tente par ces photos de transcrire ça a ma réalité actuelle.

Et donc voici quand je dois jouer le rôle de la tristesse. C’est un rôle très dur à jouer, car il est très prenant, trop prenant. Je m’oublie vite quand je le joue. Avec lui, tout devient bleu, et incertain. Je suis rongé par le doute, et même le rôle en pâtit.

Heureusement pour moi, je finis toujours par changer de rôles, les films obligent.

En voici un autre, celui là, je ne peux le décrire réellement. C’est comme si en passant devant la glace j’étais tombé amoureux de moi même. Comme si depuis un long moment j’avais oublié que j’étais là. Et puis pof, je me vois et “Ah oui, mais j’existe et je suis beau. Et je suis capable de prendre soin de moi. Damn, j’avais oublié, et ça fait du bien de s’en rappeler !” Du coup avec celui là j’ai rangé la cuisine et le salon. La scène à duré un moment.

Ensuite j’ai eu la chance d’entrer dans le coulisse, et de me voir, sans masque, ma face, la vraie celle que j’aime, celle qui compte, celle qui sait où elle va. Même si elle attends des fois, avant de me le dire. Celle qui n’attends rien. Qui est juste là, et qui veille, derrière tous ces rôles, que je me marre. Vraiment !

Pas de retouche, je suis aussi roux que le panda sur mon tshirt à la bonne lumière ! Bon, peut être pas aussi roux, mais pas mal quand même

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s