Moins une

Il était prêt. Loin de lui l’idée de surgir tout à coup. L’opération avait été l’objet d’une réflexion longue et minutieuse.
Il savait ce qu’il avait à dire, et à faire. Chaque muscle de son corps, chaque nerf, chaque cellule savaient quand ils devraient se contracter, envoyer un signal ou s’ordonner avec le reste de l’être.
Il ouvrit la porte, laissant la clochette tinter, et entra en fermant derrière lui la porte en rejouant un coup sur l’instrument suspendu.
D’un pas décidé s’approcha du comptoir et comme les cents premières fois dans sa tête il entama sa première phrase

— Bonjour, deux éclairs vanille, s’il vous plait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s