Grand d’Hiver, Printemps lumière

Trois coups, sur ma porte. Avant d’entrer, sans attendre de réponse.
Trois pas, sur le carrelage. Avant de s’asseoir, sans même prendre la peine de me regarder.
Trois secondes, pour l’éternité. Avant de tirer, sans essayer feindre la pitié.

Six semaines, sous le vert. Maintenant que je suis là, je prends mon temps.
Six mois, sous la table. Maintenant je bois, le temps me rends las.
Six ans, pour oublier. Maintenant je lâche, et l’espoir trouve sa paix.

Neuf vies, et un millier d’autres. Demain il fera beau.
Neuf heures, et le moment de se coucher. Demain le soleil sera premier.
Neuf étoiles, pour saupoudrer le destin. Demain, il sera grand.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s