6 lignes – Jour 11

amorcepour6lignes:

Il sonda l’eau.

Il sonda l’eau. Sa rame ne touchait pas le fond, c’était bon signe. La rivière était calme. La froidure de l’air, le vent soufflant dans les branches tombant les feuilles à la volée, le manque de lumière, autant de signes invraisemblable indiquant la fin de l’automne, un vingt-trois juin. Quel enfer, cria Thomas. Puis il jeta sa rame au bout du canot. Avez-vous besoin d’aide ? interrogea une fille accrochée, derrière lui. Il du contenir sa stupéfaction pour éviter de chavirer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s