6 lignes – Jour 25

amorcepour6lignes:

Seul, le menton haut, préférant mourir que de baisser les poings.

Seul, le menton haut, préférant mourir que de baisser les poings. Il avance. De part et d’autres du chemin qu’il emprunte, il peut lire le dégoût sur le visage des gens. Pourtant, aussi écœurés qu’ils soient, personne ne le dévisage. Tous regardent le sol. L’aura qu’il dégage est si oppressante que même  derrière les barreaux, la peur qu’il provoque chez eux reste bien présente.
Il ne s’arrêtera que quand sonnera l’heure, et qu’arrivera le prochain geôlier.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s