6 lignes – Jour 26

amorcepour6lignes:

Plus on montait en altitude, plus la tête me tournait.

Plus on montait en altitude, plus la tête me tournait. J’étais accompagné. Contre mon gré, mais accompagné. Un coup de crosse dans le dos me le rappelait, parfois. Armés comme des soldats, ils avaient fracassé la porte de ma chambre. Un coup de crosse, puis un sac me plongeant dans l’obscurité. Ils n’avaient rien dit. Ni pourquoi, ni où. Maintenant qu’on marchait sur des chemins à flanc de falaise, loin de l’internat, j’étais certain de ne pas revenir.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s