6 lignes – Jour 30

amorcepour6lignes:

Soudain il fit sombre.

Soudain il fit sombre. Ce n’était pas en rapport avec le ciel pluvieux de ce mois d’octobre, mais bien une allusion à son état d’esprit. Il découvrait peu à peu des limites dont il était tributaire. Charbonnant dans son coin, le tableau était déjà étiqueté sans qu’il aie pu y déposer le moindre pigment : “Tu es l’échec.” Ce n’est que par hasard et seul face à lui même, qu’il découvrit dans un livre l’unique échappatoire jusqu’alors invisible à ces yeux : Le droit d’être ignorant.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s