cpartout:

holden-coffeeld:

J’ai un peu la haine des gens qui sont “profitons de la situation pour être productif, apprenons une nouvelle langue, lisons tous les classiques de la littérature, écrivons un bouquin”. Ça vient d’où cette culture de devoir rentabiliser chaque inspiration et expiration d’oxygène pour avoir un minimum de valeur en société ? C’est pas du tout les activités citées qui me déragent, ce sont des exemples et je crois que j’ai vu bien pire, c’est cette phobie de “perdre du temps”. (je voulais développer + mais j’ai perdu le fil de ma pensée)

Peut-être que tu as raison on ne devrait rien faire, passer deux mois dans notre canapé à ne rien faire. Rien faire et laisser notre esprit vagabonder, c’est vrai, pour une fois, on a le temps. Ne rien faire et penser. Écouter les infos et se torturer l’esprit. Gamberger. Faire un point sur notre vie et se rendre compte que notre vie elle n’est pas forcément bien. Mais continuer à ne rien faire. Surtout. Parce que tu t’imagines si on commençait à faire de nouvelles choses on pourrait passer pour des gens qui veulent avoir de la valeur en société.

Après on peut s’essayer au dessin, au chant, au piano, à la cuisine on pourrait apprendre une nouvelle langue? Dans notre coin, sans le dire, sans le crier, juste on essaie. Et puis après avoir essayer on peut même réussir ! Réussir quelque chose, pour une fois. Rentabiliser chaque inspiration et expiration d’oxygène non pas pour tuer l’ennuie, mais pour devenir. Arrêter de procrastiner, arrêter de perdre du temps. Apprendre à se connaître, se tester à la cuisine, savoir quels types de livres on apprécie. Apprendre une nouvelle langue, choisir son prochain voyage. Remplir sa vie de nouvelles passions, remplir sa vie de projets, d’activités, de vide pour réfléchir, se remettre à travailler parce que la vie va continuer après. Et que sortir de ces deux mois de confinement sans n’avoir rien fait de gratifiant ça ne va pas aider. Ça va juste t’engloutir. La vie ce n’est pas que du vide.

Alors si tu veux cracher au visage des gens productifs parce que tu n’arrives pas à bouger tes fesses de ton lit, si tu veux périr dans un ennui plus que malsain fait le. Utilise ton temps comme tu le désires. Mais avoir de la haine envers des gens qui veulent voir ce confinement comme une opportunité à s’améliorer, c’est d’une laideur.

Hate cannot drive out hate ;
Only love can do that.

Le temps présent se fait occuper par qui le souhaite. Dans l’harmonie d’une chanson, devant un paysage à peindre, dans le silence d’une introspection ou d’une grasse matinée.

Le temps présent est libre, pour celui qui cherche une pause, ou opportun pour celui qui cherche une occasion de s’améliorer.

Le temps présent est multiple, car il n’appartient à personne et pourtant tout le monde l’a.

Le présent est à la douceur, car il est fini,
Réalisez sa splendeur, depuis votre bureau, ou depuis votre lit.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s