Jour 89 – L’obscurité avait une forme sans perspective.

L’obscurité avait une forme sans perspective. Si je ne connaissais pas déjà le chemin, je me serais retrouvé, comme tant d’autre l’ayant arpenté aux heures tardives, à perdre la vie pour une ou deux pièces d’or seulement. Ici, mauvaise nouvelles pour les fripouille apprenties hors-la-loi, j’avais bu tout mon or quelques heures auparavant. Je revenais, fatigué et saoul, faire naufrage dans ce qui me servait d’abris la nuit. Un vieux tas de planches informe et obscur.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s