6 lignes – Jour 91

amorcepour6lignes:

Il n’y avait pas cette tension croissante d’une personne qui hésite à parler.

Il n’y avait pas cette tension croissante d’une personne qui hésite à parler. Les comédiens passaient les uns à la suite des autres sans qu’aucun ne parvienne à se démarquer. Il y en avait des grandes et des petites, des fortes et  des douées. Des hommes aussi, un peu moins impliqués, mais bien présents, ils faisaient de leur mieux. Bien entendu, tous n’étaient pas dénués de talents, c’était d’ailleurs leur point faible. Ce que cherchait Martin, ils ne l’avaient pas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s