motspourmaux4:

Aimes toi avant de vouloir être aimé

C’est un peu cliché, moi aussi j’ai soufflé en attendant cette phrase. J’en voulais à ceux qui me donnaient ce genre de conseils absurdes. Quelle ado insolente j’étais.

Alors aujourd’hui avec le recul, je le dis, aimes toi avant de vouloir être aimé. C’est pas aussi ridicule que tu veux bien le croire. Apprends à t’aimer, à te connaître, à t’accepter, à être en paix avec toi même. C’est un long travail qui te mènera vers l’épanouissement personnel et vers une relation amoureuse saine et équilibrée.

Tu ne peux pas remettre quelque chose de si important que la confiance en soi entre les mains de quelqu’un d’autre.

Alors aimes toi d’abord. Tu verras, ça t’empêchera de te lancer dans des relations toxiques. Connais ta vraie valeur, ça t’enlèvera beaucoup d’angoisses.

C’est pas simple, tout ça, mais je te promets que ça en vaut la peine.

Je me permets d’ajouter :

En quoi est-ce important pour moi d’être aimé ?

Pour moi, être aimé, c’est lié au bonheur, mais il se peut que pour vous, ce soir autre chose. Quoi qu’il en soit, je vous propose la réflexion suivante.

En choisissant de mettre comme condition à mon bonheur, la présence de A dans ma vie, je mise l’état de mon bonheur sur une condition hors de mon contrôle.

Ainsi, si A  n’existe pas dans ma vie, alors je devient malheureux. (ou B, c’est juste une lettre et ça peut contenir plusieurs personnes/objets/objectifs/rêves)

Si au contraire, je choisis de mettre comme condition à mon bonheur ce qui est sous mon contrôle, je mises mon bonheur sur une condition à portée de main.

Dire “Je peux être heureux sans toi/ça dans ma vie” n’est pas égal à dire “Je n’ai pas envie de toi/ça dans ma vie.”

A titre personnel, et là chacun est libre de choisir l’objectif ou les objectifs qui lui parlent le plus, je choisis que mon bonheur dépende de l’expérience que je fais de la vie, en positif et en négatif. Chaque facette m’apporte un nouvel angle de vue. En bref, je suis heureux car j’exerce mon fait de vie.

En entrant en relation avec l’autre, je m’offre la possibilité qu’il/elle contribue à mon bonheur. Et j’insiste sur le mot contribuer. Comme dit plus haut, si je pensait à la place “En entrant en relation avec l’autre, je suis heureux.” tel quel, ça reviendrait à dire “Si je ne suis pas en relation avec l’autre, je ne suis pas heureux.”

Comment est-ce que je sais si je suis aimé ? (ou pas aimé) et que faire si ce besoin n’est pas rempli.

Je me sens aimé quand la personne avec qui je suis me prends dans ses bras. Heureusement, cette dernière me prend très souvent dans ses bras. Dès lors, je me sens aimé.  Tant mieux !

A l’inverse, 

Malheureusement, cette dernière ne me prend jamais dans ses bras. Dès lors, je ne me sens pas aimé. Aie, que faire ?

En choisissant de mesurer l’amour que cette personne me porte d’une façon ou d’une autre, je dois être conscient du fait qu’elle n’utilise pas la même méthode pour montrer qu’elle nous aime.

Il existe potentiellement une infinité de raisons pour lesquelles l’autre ne répond pas à mon besoin. Ainsi, lui demander s’il est conscient que c’est un besoin pour moi est une étape importante. Une autre bonne idée serait de savoir “Qu’est ce que toi tu fais pour me montrer que tu m’aimes”.

Si l’autre n’est pas dans ma tête, je ne peux pas me permettre d’être dans la sienne. Toute idée que je me fais de lui sans la vérifier avec lui est une supposition. Quand je crée une supposition, je m’éloigne de la réalité, et je fausse ma mesure.

Ainsi, en reprenant la seconde situation dans laquelle mon besoin n’est pas rempli, il est important de noter que l’autre n’est pas dans ma tête. Puisqu’il n’est pas dans ma tête, la complétion de mon besoin relève presque du hasard. Comment dès lors, en vouloir à cette personne ?
Exprimer un besoin et faire une demande claire à l’aide de la Communication Non Violente serait un premier grand pas.

Ensuite, il peut s’avérer intéressant de demander à l’autre la question que j’ai noté plus haut, à savoir “Qu’est-ce qui pour toi, est une façon de me montrer que tu m’aimes” ?
L’autre pourrait répondre “Le matin, avant que tu partes au travail/en cours, j’ai une pensée pour toi, et j’espère de tout mon coeur que tu passes une bonne journée.

Ici, il est important de noter que la façon dont l’autre me témoigne son amour m’était jusqu’alors imperceptible mais bien présente.

Est-ce qu’entendre cela aujourd’hui satisfait mon besoin de me sentir aimé ?
Oui => Tant mieux
Non=> Que vais-je mettre en place pour satisfaire mon besoin ?
===> Demande CNV avec mon besoin d’être pris dans les bras.
Ou
===>“Ah, j’ai besoin que le témoignage de son amour soit quelque chose de tangible” Demande CNV Exemple : “Quand j’entends aujourd’hui que tu penses à moi chaque jour, je suis heureu.x.se, néanmoins, ne pas l’entendre chaque jour me rends triste et me donne le sentiment de ne pas être aimé, accepterais-tu de me l’écrire plutôt que de le penser tout bas ?”

J’espère que cette réflexion vous aura offert un temps d’introspection et peut-être quelques outils pratiques à mettre en place pour reprendre en main votre amour !
Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser grâce au bouton dédier avec votre pseudo ou en anonyme. Vous pouvez aussi m’envoyer un message en privé bien entendu, je me ferai une joie de vous répondre dès que je peux me rendre disponible pour ça =)

En attendant, je vous embrasse, prenez soin de vous,
Loup-Venant

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s