6 lignes – Jour 60

amorcepour6lignes:

La réponse est non.

La réponse est non. Je n’ai pas envie de te voir. Te croiser aléatoirement est déjà bien suffisant. Prends-tu tes rêves pour des réalités ? Quand je rentre chez moi, j’ai bien d’autres choses à faire que passer du temps avec un homme aussi ridicule. Tu me fait rire avec tes poèmes ; s’ils sont relativement bien construits, je ne peux m’empêcher de les mettre en relation avec l’image pathétique que tu traînes péniblement. Veux-tu bien cesser de m’importuner ?

La réponse est non. Je n’ai pas pour habitude de m’arrêter en si bonne voie et puisque tu me vois comme quelqu’un de pathétique, je t’informe que j’ai au moins la capacité de lire entre les lignes. Te voilà soulagée, j’imagine ; étonnée aussi sans doute, d’avoir face à toi, quelqu’un à ta hauteur. Veux-tu que j’amène quelque chose à manger, ou que je cuisine, ou l’idée même d’avoir perdu la manche t’as coupé toute envie de te sustenter pour les jours à venir ?