Le #Défi du jour est sur thème du #combat
Je participe à ce défi d’une photo journalière grâce à @barthelemyledragon et @dreysahichan

Je l’ouvre rarement. Dedans, j’ai écris à chaque fois que je prenais un coup dur. Ou que j’avais un souhait à réaliser. Une demande à l’univers. Certaines se sont réalisées d’autres non.

I’m off for tonight
Let me be gone
I’m off for the night
But it’ll be done

There is no other way
But the one I’m on
So please light my day
And warm me at night

As for I am but too much scared of what I could become here if left alone too long
Shush it you damn fool
I said to myself before continuing

Please show yourself and together share a part of life
I will be here tonight
Let me be yours
I will be here all night
So you’ll be mine

#Défi photo du jour sur le thème du #froid
Je fais ce défi avec @barthelemyledragon et @dreysahichan pour garder en forme mon imagination et entrainer mes compétences en photographie. Ici j’ai joué avec la lumière du feu de bois et un long temps de pause. Merci la télécommande.
Pour le thème, j’ai pris le chemin inverse. Quand on a froid, ou qu’on est en froid, tout ce que l’on désire, c’est un peu de chaleur. Parfois difficile à trouver, même nez à la flamme. Je vous laisse méditer là dessus.

#Défi du jour, photo sur le thème du #bruit
Je triche un peu, je prends une photo de ma tête de lit que vous commencez à connaître. Mais c’est en rapport avec mon idée.

Le ciel est calme d’apparence
Le bruit quand à lui est plutôt dense
Mes nuits sont parfois sereines
Parfois tout l’inverse
Et devant ce constat, presque herse
Je me retrouve le matin en peine

L’esprit produit ce bruit, de pensées sans idées autres que créer un qui nous rends seuls contre tout le monde. Le faire taire pour retrouver le silence est alors une épreuve. Ici le bruit c’est moi, le calme et le serein le dehors.
Le dehors est mon soutiens contre le bruit du doute, et dans son silence naturel, de chants d’oiseaux le jour, et de battements d’ailes de papillons la nuit me conforte dans mon retour à la sérénité.

Mais que je t’aime, bruit du doute pour me faire vivre ces drôles d’aventures.
Une fille m’a embrassée, c’était un rêve. J’ai fait l’amour avec une ex, c’était un rêve. J’ai descendu les marches d’un escalier pour en remonter un petit garçon qui venait de se faire péter la figure, j’étais aidé par un éducateur et deux filles, c’était un rêve. Je me suis remis avec mon ex puis je l’ai quittée, c’était un rêve.

Je suis en colère. Et cette fois je suis bien éveillé, c’est le bruit. Je l’écoute, je le laisse gindre, je l’enregistre. Je lui repasse. Le bruit s’arrête. Je souris, le bruit s’arrête. Je regarde le ciel, le bruit s’arrête. Tu me souris, le bruit s’arrête.

Le bruit fait partie de ma vie, mais n’y tiendra jamais le rôle principal.

#Défi photo du jour avec pour thème la #symétrie
Je participe à ce défi journalier créé par @barthelemyledragon et @dreysahichan, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur leurs propositions.

J’ai pas trouvé. J’étais devant le piano. La journée m’a fatigué. Je me suis pris un morceau de bois dans la tronche. D’où cette petite griffe de rien du tout qui continue de piquer à côté de mon nez. Je suis fatigué, et j’ai rien envie de faire. Mais je veux compléter le défi et je suis devant le piano. Et je cherche, un sujet, une mise en scène.

Avant de m’asseoir j’avais ouvert la caisse en carton qui se trouvait au dessus du piano par curiosité. C’était l’Encyclopédie Larousse Universel en deux volumes. J’en avais parlé à quelqu’un récemment justement.

Et là bling! L’élan m’a attrapé par le col, m’a relevé de mon tabouret alors que je tapotait les touches blanches sans conviction. J’ai ouvert le second volume “L-Z” et j’ai cherché symétrie. Puis j’ai ouvert le second à la pages des dragons. Parce que clin d’oeil, quand je peux.

J’ai envie d’écrire un bouquin sur la magie maintenant. J’ai envie de me promener dans Poudlard. J’ai envie de soulever un manteau de neige avec une baguette. De chauffer mon thé en lançant un sort. Éclairer ma vie, avec quelques décors sortit des rêves.

Me transporter au bout du monde en un claquement de doigts. La magie c’est ton sourire quand je le vois

#Défi photo du jour la #vie avec @barthelemyledragon et @dreysahichan . J’ai retrouvé le sauvage, le naturel qui se battait en moi pour survivre.
En une photo, je me vois loin loin loin. Il y a longtemps, quand tout était simple.

Il faut que j’aille au travail, le poème suivra dans la journée sur mon Tumblr.

(La lumière accentue ma pilosité fois dix, c’est trop extra!)

#Défi photo du jour avec @barthelemyledragon et @dreysahichan sur le thème #eau

Je n’ai pas trouvé d’image à prendre en photo, alors à nouveau, je l’ai construite.

Enflammé, descente aux sources
Cascade d’énergie, contrôle perdu

I dealt with a flame tonight
A dragon in my sight
I closed my eyes, I fought
Tumbling in my thoughts

I wouldn’t hear what he came to say
Then laught as on my last day
Salted water, heated flame
He spoke again, here he came

Take all the love I can give you
And know now how it’s done
So you can care to give it too
I’ll be gone and back again
With the sun through the rain
This whenever you’re alone

#Défi photo du jour avec @barthelemyledragon et @dreysahichan avec comme thème #l’avenir. J’ai un peu cherché et puis j’étais partagé entre mon rêve de devenir roi, et l’avenir serein qui en découlerait pour la collectivité.
Et puis je suis revenu à l’essentiel, moi, je me souhaite de la douceur. Alors j’ai repensé à la photo de broderie que ma mère à confectionnée et qui est accrochée dans le salon(la photo, car la broderie elle l’avait offerte à une amie. Je la mets en bonus avec plein de reflets) puis les reflets du verre m’on arrêté.
Et puis, encore merci maman, j’ai repensé à sa petite sculpture en argile d’un amour fusionnel. (Feu mon père et ma mère, quand ils s’animaient d’une même flamme).

Reflet d’un geste anodin
Défait d’une caresse de la main
Tes doigts emmêlés dans mes cheveux
Me font vibrer, me rendent fiévreux

J’ai laissé dans un silence
Les bras le long de ton corps
Un massage comme sentence
Je l’offre pour ton comfort

Collés l’un à l’autre
La pénombre pour couverture
Une douceur qui est nôtre
Témoigne de notre aventure

Et puis beaucoup de “et puis” et la vie est belle alors, aimez-vous bande de mangeurs de pommes.