Just fine

Today there was a girl
From the other flat
The walls are so thin
I heard her crying

I never know
How to react
To simple things
This is a fact

I did nothing
But listening
She was in her bath
For sure in the dark

The days are passing by
And I don’t hear a thing
Not the bath being filled
Nor the water running

I ran into her the other day
She tried to smile and said
“It’s been some weeks now
I might be just fine soon”

I’m counting the nights
Cause I can’t sleep
I know she isn’t fine
But she will be, right ?


______________________________

Mon inspiration pour ce texte est une chanson de Dodie Clark.

Loup-Venant

Je n’ai pas la facilité
Des loups qui se glissent
Parmi les troupeaux l’été
Dont l’âme est complice

Je ne peux m’empêcher
De capturer l’esquisse
Invariablement charmé
Noyé dans les abysses

Je dois certainement oublier
Car j’ai les sens lisses
Ma boussole est cassée
Je fredonne la malice

Je cherche à retrouver
Comme le dernier novice
Au fond des sombres terriers
Les doux baisers d’Alice

Si l’âme d’Alice sait comme mon âme
Si mon âme sait comme celle d’Alice
Si le crépuscule sait
Si le l’aurore sait
Si le soleil, si la lune

Alors matin viendra au jour, pour une nuit d’un soir
Une étoile, un astre, foyer d’une voie sous un ciel ou sous un toit

Garde robe et capuchon

Il neige des pensées abstraites
Précises, mais sans fond
Elles couchent sur mon champ de vision
Forment une épaisse misère

Un mélange informe
Une équation sans inconnue
Et pourtant non résolue

Je dors au fond du placard
Il fait sombre, et noir
Parfois la porte s’ouvre
La poussière me recouvre

J’suis pas un de ces stylos
Qu’on ressort tous les soirs
Juste un vieux polo
Trop grand pour le tiroir