J’ai eu que deux moment de violences dans ma vie (sans compter les bagarres avec mon petit frère)
La première fois, j’ai poussé un mec contre un mur, il a fait un vol d’un mètre en arrière après quoi il est parti. Il ne cessait pas de nous ennuyer moi et mes potes, alors qu’on jouait au tennis de table pendant la pause de midi. Il touchait la balle en plein match, alors qu’il ne jouait pas avec nous. Après lui avoir demandé trois quatre fois de nous laisser tranquille, j’ai intervenu physiquement. J’étais pas hyper fier, mais je l’avais plus “secoué” que heurté.

La seconde fois, on attendant notre prof devant la classe avant de rentrer. Et un ami se faisait charrier un peu trop à mon gout. Un mec de la classe le prenait de haut, et le bousculait légèrement genre “regarde mon gros torse”.
Je l’ai attrapé par le col avec les deux mains, et l’ai soulevé, comme dans les films, contre le mur derrière lui. Je l’ai regardé droit dans les yeux.

“Maintenant tu te calmes”.

Je l’ai reposé. Le silence était présent. J’étais juste inquiet d’avoir abimé ses vêtements.

Sur le coté, plus loin, mon petit frère à vu la scène, apparemment il était trop fier de moi. Moi, j’avais juste défendu un pote contre un mec que j’imaginais comme un vétéran de la bagarre face à moi, qui ne m’étais jamais vraiment battu contre qui que ce soit.
Mais tout était passé crème.

Voilà, aujourd’hui je pense encore que les mots sont plus intéressant et plus puissant qu’un coup physique, quand ils sont disposé de la bonne façon, et sont utilisés pour élever, et non rabaisser.

Soyez vigilants, et aimants.