Comptines

“Le comte descend du bois et vous trouvera, et un, et deux, et trois, et quatre, et cinq, et six, et sept, et huit, et neuf, et dix, pif !
Le comte descend du bois et vous poursuivra, et un, et deux, et trois, et quatre, et cinq, et six, et sept, et huit, et neuf, et dix, pif !
Le comte descend du bois et vous attrapera, et un, et deux, et trois, et quatre, et cinq, et six, et sept, et huit, et neuf, et dix, pif !
Le compte descend du bois et t’éliminera, et un, et deux, et trois, et quatre, paf !”

“Le comte vous a trouvé, son nom est Ororo
Votre destin est scellé, votre mort est pour bientôt”

Étrange, pense Serano, c’est quand même fort violent pour n’être que des comptines pour enfants.

Les voyages dans le temps

Revenir sur les plaines de Vasmnyir avant qu’elles ne soient inondées par le sable et les dunes. Les rivières et les fleuves, véritables veines du royaumes permettent de s’y déplacer au gré du courant, ou à contre sens. Vaemar, sa citadelle, ses alentours peuplés consciencieusement alternent entre maisonnettes et champs de culture. A cette saison, on peut y observer une couverture dorée reflétant la richesse la plus fertile de cette partie du continent.

Les nombreuses guerres ravageant les frontières ? La vie des habitants de cette partie du royaume se fait sans jamais en entendre parler. Ils se sont battu au front pour gagner leur parcelle et maintenant ne pense plus qu’à celle ci. Ne vivent que pour leur sérénité et feraient tout pour la garder intacte.

Les yeux rivés vers le lointain, le magicien voyage silencieusement à travers ses souvenirs.

“Tu vois Antonin, quand je regarde ces dunes de sable, je ne peux m’empêcher de rêver de l’ancien monde et de ses habitants,” dit Serano.

Son vieil ami au chapeau garde les yeux sur l’horizon un temps avant de lui répondre.
“Je regrette les plaines, les rivières, la couleur des champs. En revanche, l’ancien monde et ses habitants ne me manque nullement. Sans être insensible à leur sort, ce grand désert reflète à merveille la richesse de leur dévouement.”

Les voyages dans le temps

Nouvelle scène à découvrir en texte et en image.

Revenir sur les plaines de Vasmnyir avant qu’elles ne soient inondées par le sable et les dunes. Les rivières et les fleuves, véritables veines du royaumes permettent de s’y déplacer au gré du courant, ou à contre sens. Vaemar, sa citadelle, ses alentours peuplés consciencieusement alternent entre maisonnettes et champs de culture. A cette saison, on peut y observer une couverture dorée reflétant…

View On WordPress

Oubli

Serano suit son guide à travers les bois qui relient Holiad et Talenbrume, dernière étape avant d’entamer l’ascension d’Argrimor vers le sanctuaire d’Askadi. Son guide, pour le meilleur et pour le pire, est plutôt bavard.
“J’ai hâte d’arriver à Talenbrume.”
“Ah ?”
“Si tu savais ce qu’ils te servent dans les tavernes là bas, tu aurais hâte aussi.”
“C’est quoi ton nom déjà ?”
“Mon nom ? Incroyable !? je risque ma vie en te guidant à travers cette forêt, et tu n’as même pas pris la peine de retenir mon nom ? Je suis outré.”
“Outré, quel drôle de nom.”
“C’est ça, fout toi de ma gueule en plus. Si j’étais pas si près de manger un poulet pommeroc, tu aurais déjà la tête en dessous d’une branche !”

En regardant droit devant lui à travers les arbres, le guide aperçoit une lueur au loin, puis distingue les lanternes des portes de Talenbrume qu’il connait bien. Alors qu’ils sortent de l’orée du bois, la petite ville se dessine dans l’oscurité au fur et à mesure que de nombreuses lanternes s’allument sur la palissade qui en fait le tour.

“Talenbrume. Quel spectacle ! On arrive pile au bon moment, comme prévu. C’est toujours un plaisir pour les yeux pas vrai ?”
“C’est la première fois que j’y viens. C’est joli.”
“Joli ? T’as laissé ton coeur dans les chutes de Val Tereigne ou quoi ? Même une tablette de marbre d’Askeer aurait versé une larme devant un tel spectacle ! Incroyable ce garçon. D’accord, ce n’est pas le festival des Cinq Sommets mais quand même.”

Serano l’écoute avec attention, et après quelques instants reporte son regard sur Talenbrume. Il ferme les yeux, inspire profondément. Puis, en expirant, rouvre les yeux en esquissant un sourire.

“Digri,” articule Serano en regardant son guide droit dans les yeux toujours un peu souriant.“

"A la bonne heure !”

____________________________________________________

Si vous souhaitez lire plus de ce genre d’extrait ou si vous avez aimé la lecture, pensez à vous abonner pour ne rien rater !

Une réaction, un mot, ça fait toujours plaisir, commentez ! ❤

Vous êtes perdu ? Une carte est disponible et épinglée ici