ferrasufe:

J’ai l’impression qu’avec l’immobilité de ma vie
Roule la molette de ma souris.

J’ai beau scroller au maximum l’existence
Tout se termine toujours en silence.

Le silence quand je m’arrête
Le silence quand tu t’apprêtes
Le silence quand il sonne l’alerte

Le silence quand tu es sous-entendue
Le silence quand il est rompu
Le silence quand je le ponctue

Le silence est
Un double
Un doute
Un désir
Un besoin
Une aventure.
Une révélation
Une quête sans fin
Le trouver et l’annihiler