Mauvaise digestion

Le temps est à la réflexion
Et mon ventre en sait quelque chose
J’ai atteins des sommets cette nuit
La couverture en témoin, si j’écarte la lune
La fenêtre ouverte, car l’air m’est précieux
Entre divagation et malaise, une tranche de sommeil
Trop courte que pour l’appeler reposante
Trop longue que pour la laisser au silence

Entre fruits rouges au matin et pommes frites au soir
Le coupable et sa robe épaisse ne me laisse l’ombre d’un doute
Mon corps affaibli me demande tant bien que mal un peu d’eau
Car même si un lac ne parviendrait à la fin de ma soif
Ma nausée, elle, ne souhaite pas flotter telle une île
Perdue entre l’estomac et les intestins

Pire, elle, me plaquerait ventre à terre
Me donnant le temps d’un instant l’apparence d’une gargouille
Et contrairement à cette dernière faite de pierre
Je ne cracherais pas de l’eau de pluie

A ceux qui hésiterons ce soir
Entre les nouilles aux légumes faites maison et le fast food du coin,
Ayez une pensée pour cette pauvre andouille
Et soyez plus malin

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s